J'ai suivi une discussion sur le forum Les plaisirs de Kimitsu et cela m'a amenée à une petite réflexion quant à un tableau de Derma Nova qui s'avère très utile pour anticiper exactement la dureté d'un savon obtenu à partir d'un mélange d'huile.
Le tableau en question est la "
Table des Caractéristiques des Huiles et Graisses" dans lequel on s'intéresse particulièrement à la valeur entre parenthèse après l'indice d'iode.

Je reprends ici ce que j'ai écrit sur le forum, plutôt que de le rédiger à nouveau :

******

J'ai compris comment utiliser ces chiffres entre parenthèse, enfin, je pense.
On peut imaginer qu'il s'agit d'un genre de coefficient de dureté du savon.

 Il ne faut pas additionner ces chiffres pour essayer d'obtenir 160, mais plutôt en faire la moyenne en fonction de la quantité de chaque huile utilisée. Plutôt que de l'expliquer, je vous donne un exemple:

On veux faire le mélange d'huile suivant (choisi au pif pour l'exemple) :
Macadamia 200g (119)
Noisette     150g (94)
Palmiste    250g (183)
Soit 600g au total.

Calcul :
200x119+150x94+250x183=83650

83650/600=139

139 est le "coefficient moyen de dureté" du savon issu du mélange d'huiles.
Il est inférieur à 160 cela signifie que ce savon est un peu trop mou : (plus les huiles sont fluides, plus les coefficient est bas)

Ce chiffre de 139 trouvé pour ce mélange n'est donc pas surprenant : on a dans le mélange des huiles très fluides en majorité.
J'enfonce certainement des portes ouvertes pour certain(e)s, mais grâce à cela je vais pouvoir mieux définir mes mélanges d'huiles et obtenir plus facilement la dureté que je souhaite. Je vais faire le calcul pour les savons que j'ai déjà fait !  Très content

******

Je remercie Michèle et Catherine du forum des plaisirs qui m'ont amenée à ce raisonnement ! Michèle confirme d'ailleurs que ce calcul s'applique à ses savons !